A travers cet article écrit pour API, découvrez les actualités du Laboratoire Uspalla et de Passion Marine.

Le laboratoire Uspalla s'agrandit et lance un site de vente aux particuliers

Le laboratoire de cosmétiques Uspalla, installé à Perros-Guirec, a agrandi, fin février, ses locaux, passant de 600 à 800 m². La société lance aujourd’hui un nouveau site de vente en B to C pour sa marque Passion marine.

Installé depuis 2012 à Perros-Guirec, la société de fabrication de cosmétiques, Laboratoire Uspalla, a emménagé dans de nouveaux locaux en février 2024. Pas de déménagement à proprement parler, mais un agrandissement, avec une extension de 200 m², portant la surface globale à 800 m², pour un investissement de plus de 250 k€. « Nous étions ric-rac dans nos anciens locaux en termes de stockage, mais aussi de bureaux, ce qui pouvait être un frein pour le recrutement », explique sa directrice Marion Rebaud-Zariffa.

Un site de vente pour Passion Marine

La société spécialisée dans les produits cosmétiques à base d’ingrédients marins et naturels (sel, eau de mer, algues, etc.) gère trois activités : le façonnage de produits, en marque blanche ou en développement, pour une quarantaine de marques françaises (Joone, Alvéolys, etc.) et européennes, mais aussi la fabrication et la commercialisation de ses marques Passion marine, vendue dans les magasins spécialisés de bord de mer, et Bio Bretagne Océan (BBO), à destination des grandes surfaces. Aujourd’hui, le laboratoire lance son site marchand en BtoC pour sa marque Passion Marine. « Nous espérons, d’ici à 3 mois, atteindre les 400 commandes mensuelles. » Un moyen de développer ses ventes auprès des particuliers, alors que le marché en grandes et moyennes surfaces (GMS) se resserre.

Chute des ventes en GMS

« Avec l’inflation, les rayons DPH (droguerie, parfumerie, hygiène) des grands et moyennes surfaces ont pris une claque, avec un recul des ventes de 20 %, tout comme le bio, explique la directrice. Du coup, le chiffre d’affaires de BBO a baissé, mais nous avons compensé avec Passion marine. » La société qui ne préfère pas communiquer son chiffre d’affaires de 2023, indique tout de même qu’il est en baisse par rapport à 2022. Elle espère que le lancement du site de vente permettra de rattraper la perte de revenus. Autre piste : l’export, avec notamment un projet en Corée, même si Marion Rebaud-Zariffa préfère rester prudente. « Ce n’est pas mon domaine. Pour l’instant, nous sommes dans la prospection notamment en l’Europe, car nos produits respectent la réglementation européenne. »

Juliette Oriot pour API News- mai 2024

 

Retour au blog